Atac et Simply Market misent sur l'alternance

Atac et Simply Market misent sur l'alternance

Atac et Simply Market misent sur l'alternance pour former et recruter leurs futurs managers de rayons, directeurs de supermarchés et métiers de bouche. Un bon moyen pour apprendre un métier, décrocher un diplôme et un job tout en étant rémunéré pendant sa formation. Denis Lacharme, Responsable ressources et formation pour le réseau Sud d'Atac/Simply Market, détaille les possibilités offertes aux candidats.

Combien y-a-t-il de magasins Atac en France et combien de personnes recrutez-vous ?

Au niveau national nous avons deux enseignes : Atac et Simply Market qui représentent 300 magasins intégrés sans compter les magasins franchisés et associés. Chaque année nous recrutons entre 200 et 250 managers de rayons, et 80 à 100 directeurs et directrices de supermarchés.

Vous utilisez l'alternance pour quels types de postes en particulier ?

L'alternance sert essentiellement à préparer les candidats aux métiers de manager de rayon, directeur et directrices de magasins mais aussi avec les contrats de professionnalisation pour les métiers de bouche : CAP boucherie ou marée. Nous voulons très significativement développer l'apprentissage chez Atac et Simply Market. Aujourd'hui cela représente 15 à 20% de promotion interne au niveau national, notre objectif pour demain c'est que 70% des membres de l'encadrement en soient issus. Et l'alternance rentre pleinement dans le développement de cette promotion interne.

Pourquoi cet effort particulier sur l'alternance ?

Nous croyons beaucoup à l'alternance qui permet d'une part d'intégrer des jeunes et des moins jeunes en douceur et d'autre part, de les fidéliser. Après un ou deux ans d'alternance chez nous, ils ont beaucoup plus de chances de réussir dans nos magasins. Nous apprenons à les connaître progressivement, c'est bénéfique pour les alternants comme pour la société.

L'alternance a beaucoup d'avantages : une formation sur le terrain, des études qui sont payées et un diplôme avec souvent un job à la clé...

Oui, c'est une chance de pouvoir se faire financer une formation par la société Atac, j'en ai moi-même bénéficié pendant cinq ans. Alors qu'une année de formation dans une école de commerce coûte 5000 euros, dans le cas de l'apprentissage c'est la société qui prend en charge le coût de cette formation. En plus on est rémunéré de 25% à 125% du Smic, ce qui n'est pas négligeable quand on suit des études.

Le principe c'est qu'on suit à la fois une formation théorique et un apprentissage concret sur le terrain...

Oui, on mène de front l'école qui conduit au diplôme et en plus, il faut acquérir les compétences pratiques du métier. Cela demande des efforts plus importants que dans un cursus classique.

Les apprentis sont accompagnés ?

Pour les contrats de professionnalisation comme pour l'apprentissage, les personnes travaillent effectivement en binôme avec un tuteur ou un maître d'apprentissage.

Tous ces contrats de professionnalisation s'adressent aux jeunes de moins de 26 ans mais aussi aux personnes plus âgées ?

Oui, pour l'alternance cela va des jeunes de 16-17 ans pour les CAP, aux seniors pour tous types de postes avec les contrats de professionnalisation qui permettent d'apprendre une qualification.

Est-il possible d'évoluer ensuite au sein d'Atac ?

Oui, en magasin, un apprenti qui rentre aujourd'hui en CAP boucherie peut espérer plus tard être manager de rayon boucherie, voire plus ; quelqu'un qui prépare le métier de manager de rayon, soit dans le cadre d'un BTS MUC (Management des unités commerciales) ou dans le cadre d'une licence professionnelle, peut évoluer sur un poste de directeur de supermarché. Mais bien d'autres évolutions de carrières sont envisageables.

Quelles sont les autres actions que vous menez pour développer l'alternance chez Atac ?

Nous avons mis en place depuis l'année dernière des classes dédiées en partenariat avec des centres de formations sur Lyon, Bordeaux et Paris pour préparer au métier de manager de rayon sur douze mois et rémunéré à 100% du Smic et ouvert à tous profils. Même chose dans le réseau Sud pour les métiers de directeurs/directrices de magasins. Ils sont rémunérés pendant leur formation à Lyon à 125% du Smic, toujours sur douze mois. Aujourd'hui, avec ces efforts, notre objectif est d'atteindre plus de 400 alternants, soit 3% de l'effectif total de 14.000 collaborateurs.

> Pour en savoir plus sur les métiers d'Atac-Simply rendez-vous sur le blog

le 21/11/2008

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 500 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies