Adecco recrute dans les métiers de bouche hôtellerie restauration

Adecco recrute dans les métiers de bouche hôtellerie restauration

Avec son réseau national de 900 agences d’emploi, de 2300 spécialistes du recrutement et de 80 consultants en région, Adecco est plus que jamais un acteur majeur de l’emploi. Parmi les secteurs d’activités couverts par Adecco, on retrouve le secteur des Métiers de bouche. Nathalie Baillard, Directrice des domaines de l’hôtellerie, restauration et événementiel chez Adecco, pour la zone Ile-de-France, nous fait découvrir ce secteur, ses métiers et lance un appel aux candidats.

Le cœur de métier du réseau Adecco Métiers de Bouche se concentre autour de trois domaines :

  • L’hôtellerie
  • La restauration
  • L’événementiel

Nathalie Baillard distingue deux types de restauration pour ses missions : la restauration collective (groupes scolaires, entreprises, maisons de retraite, etc.) et la restauration commerciale, elle-même divisée entre restauration traditionnelle et restauration rapide. L’hôtellerie couvre l’ensemble des métiers de l’hébergement : femmes de chambre, gouvernantes, réceptionnistes, etc. Quant à la partie événementielle, il s’agit de missions en rapport avec la restauration lors de manifestations sportives ou culturelles.

Des postes en intérim, en CDD et en CDI

nathalie-baillardPour ces trois domaines, les profils recherchés par Adecco sont aussi variés que les métiers du secteur sont nombreux. Des profils sur lesquels il est difficile de recruter constate la Directrice, qui déplore la pénurie de candidats sur des métiers pourtant porteurs où l’offre est très forte. C’est pourquoi Adecco diversifie ses activités en recrutant non seulement en intérim, mais aussi en CDD et en CDI. L’occasion de balayer l’idée reçue selon laquelle les contrats intérimaires ont tendance à être courts et uniquement orientés travail temporaire ! « Les métiers de bouche et de l’hôtellerie-restauration ne sont pas l’apanage de l’intérim et du remplacement au pied levé. C’est un secteur qui n’a pas subi la crise et qui continue à recruter en permanence » rappelle Mme Baillard.

A ces trois casquettes s’ajoute le CDI intérimaire, dernier dispositif entré en vigueur en 2014. Le CDII permet à l’intérimaire d’alterner des périodes de missions dans les entreprises utilisatrices et des périodes de formations, tout en continuant de percevoir une rémunération au titre de salarié d’Adecco. Une flexibilité et une souplesse très appréciées chez les intérimaires de l’hôtellerie-restauration, « où les amplitudes horaires sont importantes et où la liberté d’alterner les périodes de missions et de repos leur permet de prendre des congés quand ils le souhaitent afin de souffler ».

« Dès lors qu’un candidat a les compétences et les qualités, on lui trouve une entreprise »

« Dans ce secteur, nous sommes sur un marché de candidats, et non pas sur un marché de clients » analyse la Directrice de zone hôtellerie-restauration chez Adecco en Île-de-France. « Dès lors qu’un candidat fait preuve de compétences et de savoir-être, il est aussitôt dirigé vers une mission ou un poste pérenne ».

Si tous les profils sont aujourd’hui pénuriques, il est particulièrement difficile de trouver des candidats pour les métiers de la cuisine : cuisiniers, chefs cuisinier, chefs de partis, commis, écaillers, gérants et chefs gérants de restauration collective, etc… Une tension due à plusieurs facteurs : la difficulté de ces métiers, les contraintes et les amplitudes horaires, ainsi que les salaires peu élevés en début de carrière. Même constat dans l’hôtellerie, qui souffre d’un manque de gouvernantes et de réceptionnistes, notamment.

En parallèle, Adecco cherche régulièrement des candidats pour travailler dans l’événementiel à des postes d’accueil d’événements, d’hôtessariat, etc. L’occasion pour Nathalie Baillard de rappeler qu’« on ne peut faire ces métiers sans passion et sans amour pour la profession, mais qu’une formation de départ est recommandée ». Adecco recrute donc des candidats ayant déjà suivi une formation ou ayant déjà un minimum d’expérience dans l’un des domaines. « L’improvisation n’a pas sa place dans le secteur de l’hôtellerie-restauration » assure-t-elle.

ADECCO-Métiers-de-Bouche-en

Un secteur ouvert qui forme ses candidats et les fait évoluer

Afin d’approcher les candidats, Adecco a mis en place de nombreux partenariats avec des écoles hôtelières et des centres de formations pour adultes en Ile-de-France. L’intérim est un réel tremplin pour les jeunes diplômés qui peuvent, à travers des missions intérimaires, acquérir rapidement de l’expérience.

En parallèle, Adecco met en place régulièrement des sessions de formation, afin d’accompagner les intérimaires dans leur montée en compétences. « Lorsqu’un candidat fait preuve d’un potentiel évolutif et d’une réelle motivation, nous suivons son parcours afin de le former sur des certifications, mais aussi sur des savoir-faire et des diplômes qui lui permettront d’évoluer dans le métier ». Autre levier de recrutement pour l’agence d’intérim : l’alternance. Dans ce cadre, Adecco fait le lien entre les alternants et les entreprises, sur des contrats d’apprentissage et des contrat pros.

Le conseil de Nathalie Baillard

La Directrice a à cœur de rappeler que le secteur est porté par « de très beaux métiers et que si l’on n’est pas passionné, il n’est pas conseillé de s’y engager ». Secteur à part, avec des rythmes soutenus et des missions souvent physiques, on embrasse ces métiers par vocation. Un engagement qui est vite récompensé puisque l’hôtellerie-restauration est un secteur qui offre de rapides perspectives d’évolutions. « Le volet formation fait partie intégrante de ces métiers et permet à chaque salarié de gravir rapidement les échelons ».

En parallèle, l’essor du bio et du local, et la recherche de la qualité des produits ont fait évoluer les métiers. A titre d’exemple, la restauration collective qui pâtissait à tort du cliché de « restauration de cantine », jouit désormais d’un nouvel attrait grâce aux nouveaux enjeux alimentaires et aux nouvelles tendances gastronomiques. Et de conclure : « un jeune qui se lance dans ces métiers aujourd’hui, peut connaître une très belle carrière ».

En complément

Nathalie Baillard est Directrice des secteurs de l’hôtellerie, restauration et événementiel chez Adecco Group pour la zone Ile-de-France. A ce titre, elle gère l’ensemble des agences franciliennes, soit un réseau de 10 antennes spécialisées dans les trois domaines d’activité, avec toutefois une particularité à noter pour l’agence de Paris. Nommée Adecco Prestige, cette antenne se positionne davantage sur des profils haut de gamme pour des postes au sein de palaces, d’établissements étoilés, etc. Cet article a été réalisé en partenariat avec Adecco Group

le 07/11/2016 par Rozenn Perrichot

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Les dernières offres d'emploi

Chargé de Recrutement H/F

Adecco recrutement Adecco

Adecco

Brive-la-Gaillarde - Tulle - 19 | Tours - 37

CDD - 3 mois

26/04/2017

Chargé d'Affaires Recrutement H/F

Adecco recrutement Adecco

Adecco

Auvergne

CDI

25/04/2017

Directeur d'Agence - Spécialisation Transport H/F

Adecco recrutement Adecco

Adecco

Orléans - 45

CDI

25/04/2017

Directeur d'Agence H/F

Adecco recrutement Adecco

Adecco

Orléans - 45

CDI

20/04/2017

Responsable de Site H/F

Adecco recrutement Adecco

Adecco

Bourges - 18

CDI

18/04/2017

Découvrir la page Adecco

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 500 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies