69% des apprentis ont un emploi, 7 mois après leur diplôme

69% des apprentis ont un emploi, 7 mois après leur diplôme

Le taux d'emploi des apprentis a augmenté de 3 points en 2012 par rapport à 2011. 7 mois après avoir fini leur formation, près de 7 jeunes sur dix ont ainsi un travail. Mais l'insertion professionnelle des apprentis dépend aussi du bassin d'emploi dans lequel ils se forment.

L’insertion professionnelle des sortants d’apprentissage s’est améliorée en 2012. D’après les derniers chiffres de la DEPP (la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du Ministère de l’Education nationale), le taux d’emploi en 2012 s’établit à 69%. Plus de deux tiers des apprentis ont donc un travail sept mois après leur sortie de formation, c’est 3 points de plus qu’en 2011 mais encore tout à fait au niveau de 2008. Une année où 76% des jeunes apprentis trouvaient un travail au bout de quelques mois.

2012, une bonne année pour les apprentis
L’année 2012 reste tout de même un excellent millésime pour les apprentis, d’autant que la proportion de jeunes au chômage baisse également selon la DEPP.
La majorité des jeunes qui décrochent un emploi sont en CDI (59% d’entre eux) et globalement les plus diplômés s’insèrent plus facilement. 82% des apprentis ayant décroché un BTS se sont ainsi insérés avec succès. Autre tendance intéressante relevée par l’étude sur l’insertion professionnelle des jeunes sortants d’apprentissage, les formations dans le secteur des services offrent un meilleur taux d’emploi que les diplômes du secteur de la production. Alors qu’avant la crise de 2008, c’était le contraire.

Quelles filières ont le meilleur taux d’emploi ?
Mais l’insertion des apprentis dépend aussi de la spécialité. Les filières où l’insertion des jeunes apprentis est plus facile (avec un taux d’emploi proche ou supérieur à 80%) sont celles de la mécanique générale, la mécanique automobile, les technologies industrielles, le génie civil, la comptabilité-finance, l’informatique (avec plus de 86,9% de taux d’emploi) et la santé. 
Avec des différences selon le niveau de diplôme. Par exemple les apprentis de la filière bois ayant simplement un niveau Bac Pro sont à près de 87% insérés durablement. 

Au niveau des Académies où se situent les CFA, l’insertion est la plus forte à Versailles (77% de taux d’emploi). Les académies de Paris, Grenoble, Lyon, Rennes, Nantes et Strasbourg enregistrent elles aussi des taux d’insertion assez élevés (plus de 70%). Des académies où le niveau de diplômé préparé est globalement plus élevé que la moyenne mais où le contexte économique local détermine aussi en grande partie la réussi des apprentis dans leurs métiers. 

le 29/08/2013 par Fabrice Mazoir

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 500 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies