10 chiffres sur l’emploi, les Français et le marché du travail

10 chiffres sur l’emploi, les Français et le marché du travail

L'Insee a publié lundi sa «photographie» du marché du travail en 2015. Mardi, c’était au tour du Conseil économique, social et environnemental (CESE) de dresser un portrait de la France.

71,5% d’actifs

En 2015, 28,4 millions de personnes âgées de 15 à 64 ans (71,5% de cette tranche d’âge) sont actives. Parmi elles, 25,5 millions ont un emploi. Elles se répartissent pour les ¾ dans le secteur tertiaire. Le taux d’activité des femmes a progressé de 3,2 points (de 64,4% à 67,6%) quand celui des hommes est resté stable : autour des 75%.

1,8 million de seniors actifs supplémentaires

Depuis 2005, la population active a poursuivi sa croissance, portée principalement par les seniors : en 10 ans, 1,8 million de salariés âgés de 50 à 64 ans sont comptabilisés parmi les actifs. Leur taux d’activité est passé de 56,6% à 64,2%.

Les seniors français malheureux au travail

85,6% de salariés en CDI

Si le CDI reste la forme de contrat dominante chez les salariés (85,6%), les jeunes de 15 à 24 ans entrant sur le marché du travail accèdent moins souvent au CDI (44,9%).

CDD : un contrat très encadré par la loi

10% de chômeurs

Le taux de chômage est sensiblement le même en 2015 (10,4% en incluant les DOM) qu’en 2014 (9,9%). Depuis 2012 les hommes sont plus touchés par le chômage que les femmes. Mais le sous-emploi demeure massivement féminin. Un phénomène décrit comme le « halo du chômage ».

T’es une fille et t’as pas d’emploi ? Non mais halo quoi !

88,5% de salariés

Le salariat demeure la principale forme d’activité. Parmi eux, 85,6 % sont en contrat à durée indéterminée (CDI), 10,4 % en contrat à durée déterminée (CDD), 2,5 % en intérim et 1,6 % en apprentissage. 11,5% des personnes sont non-salariées, une forme d’activité deux fois plus fréquente chez les hommes que chez les femmes (14,7% contre 8,2%). Les seniors sont également plus fréquemment non-salariés : 16,7% d’entre eux contre 2,2% des moins de 25 ans.

Vrai-faux : demain la fin du salariat ?

20,4% d’ouvriers

Depuis une trentaine d’années, la France a connu une polarisation de ses emplois : les postes les moins qualifiés et les plus qualifiés dessinant progressivement le marché du travail à mesure que se réduisent les strates intermédiaires. En termes de CSP, la France compte dorénavant 20,4% d’ouvriers, 28,1% d’employés et 43,1% de professions intermédiaires et cadres. Les femmes occupent plus souvent des postes d’employés (44,2 %, contre 12,9 % pour les hommes) alors que les hommes sont plus souvent ouvriers (31,7 %, contre 8,4 % pour les femmes).

Les métiers qui ont le plus progressé en 30 ans

12% de pauvres en France

Si le chiffre est élevé, la France fait mieux que le reste de l’Union européenne qui affiche un taux de pauvreté moyen de 19,6%. En 2013, selon le CESE : 20% des plus riches gagnaient 4,3% que les plus pauvres (un rapport de 5,2 en Europe).

Quand Facebook étudie la reproduction sociale

63,8 ans d’espérance de vie

En 20 ans les hommes ont gagné trois ans d’espérance de vie supplémentaires, à 62,6 ans, contre 61,4 ans pour la moyenne européenne. Les Françaises survivent une année de plus que les hommes, avec une espérance de vie à 63,8 ans.

Espérance de vie : l’écart entre les cadres et les ouvriers perdure

96% du PIB, le poids de la dette française

Avec la crise de 2008, la dette publique a fortement progressé jusqu’à atteindre 96% du PIB en 2014. Un taux élevé qui risque de pénaliser le pays. Surtout que la France consacre seulement 2,26% de son PIB à la recherche selon le CESE. En 2002, l’objectif était fixé à 3%, un montant « majeur pour l’avenir du pays », selon le CESE qui rappelle qu’il est régulièrement dépassé par l’Allemagne, l’Autriche et les pays scandinaves.

le 14/06/2016 par Guirec Gombert

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 400 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies